Hamet DIADHIOU

Adresse professionnelle - Professional Address
CRODT /ISRA BP 2241- Dakar Senegal
Tél. (221) 34 75 95
Fax. (221) 24 27 92
E-mail : Hamet@isra.isra.sn

Dr Hamet Diaw DIADHIOU
Institut Sénégalais de Recherches Agricoles
URA Productions Halieutiques
Dakar - Sénégal

Résumé du manuscrit de thèse, spécialité Océanologie Biologique, pour obtenir le titre de Docteur de l'Université de Bretagne Occidentale

Sujet de thèse :

BIOLOGIE DE L'HUITRE DE PALETUVIER CRASSOSTREA GASAR (Dautzenberg)

DANS L'ESTUAIRE DE LA CASAMANCE (Sénégal) : REPRODUCTION, LARVES ET CAPTAGE DU NAISSAIN

Composition de la Commission d'Examen :

Jacques Daguzan, Professeur, Université de Rennes I, Rapporteur Louis Le Reste, Directeur de Recherches, ORSTOM, Rapporteur Marcel Le Pennec, Professeur, Université de Bretagne Occidentale, Directeur de thèse André Intes, Directeur de Recherches, ORSTOM, Examinateur Liliane Nonnotte, Professeur, Université de Bretagne Occidentale, Examinateur L'huître de palétuvier, Crassostrea gasar, ou huître de mangrove, est présente, à l'état naturel, dans la zone intertropicale africaine, du Sénégal à l'Angola et sur l'île de Principe.

En raison de ses excellentes qualités organoleptiques, cette huître est consommée, au Sénégal, par les populations côtières et dans les grandes villes. Depuis de nombreuses années des tentatives ont lieu pour développer son aquaculture, notamment à Joal et en Casamance. Mais, pour diverses raisons, dont la méconnaissance de la biologie de cette espèce, ces essais sont restés infructueux.

Nos efforts ont porté sur la biologie de la reproduction, la larve et le captage de naissain afin de posséder les principaux éléments de base permettant d'asseoir une aquaculture raisonnée. Deux méthodes ont été utilisées pour connaître les principales étapes du cycle sexuel : le calcul d'un indice gonadosomatique, qui permet une prévision fine des principaux événements : émission gamétiques, restauration gonadique et l'histologie qui renseigne finement sur les gamétogenèses et fournit une première approche de la qualité des ovocytes matures et des phénomènes d'atrésie.

En règle générale, la période de reproduction de C. gasar coincide avec la saison chaude, en septembre, lorsque la salinité est voisine de 35°/°° et la température de l'eau d'environ 30°C, et lors de la transition saison chaude-saison froide, en octobre. Cette reproduction survient généralement au moment des crues des estuaires. Cependant, d'une année sur l'autre, les fluctuations des principaux paramètres de l'environnement qui agissent sur la reproduction de l'huître, peuvent entraîner un décalage dans la réalisation de ce phénomène biologique. L'histologie confirme les principales étapes du cycle sexuel et révèle que chez cette espèce, les atrésies ovocytaires qui précèdent les périodes de reproduction sont fréquentes sur de longues périodes (4 mois en 1993). L'étude de la sex-ratio a également été réalisée. Elle montre que les mâles dominent pendant la saison humide et les femelles en saison sèche. Elle confirme qu'il existe bien chez cette espèce d'Ostreidae des changements de sexe fréquents.

L'observation de coupes ultra-fines de gonades, au microscope électronique à transmission, renseigne sur la qualité architecturale des ovocytes matures et les principales caractéristiques du spermatozoïde.

Afin de suivre les variations d'abondance des larves de C. gasar, dans le plancton, des collectes ont été réalisées en août, septembre et octobre 1993. Celles-ci sont présentes dès la fin d'août jusqu'en fin octobre, mais les densités les plus fortes 4 800 larves/600 l d'eau de mer sont notées en septembre. Des collecteurs, constitués de plaques d'éverite placées dans divers sites de Casamance, depuis l'embouchure du fleuve jusqu'à 60 kms en amont, indiquent sur les possibilités de captage de cette espèce, notamment en zone estuarienne.

Pour C. gasar, ces principales données ainsi engrangées sont des éléments scientifiques de premier ordre concernant une fonction biologique essentielle : la reproduction, une étape primordiale du cycle de vie : la phase planctonique et un processus déterminant : le recrutement. Au moment où les réflexions de personnalités politiques et du monde socio-économique débouchent sur la prochaine mise en place d'un programme sur l'ostréiculture en Casamance, ces résultats scientifiques sont particulièrement intéressants.